AccueilPresse|Actualités et Communiqués|Communiqués de presse|Résultats Semestriels 2008/2009

Presse

Pernod Ricard met à disposition des journalistes, et de tous, les informations nécessaires à la bonne compréhension du Groupe et de sa stratégie, ainsi que les outils permettant de suivre son actualité et celle de ses marques stratégiques.

Résultats Semestriels 2008/2009

13/02/2009

Très bon 1er semestre 2008/09
Confirmation de l’objectif de croissance à deux chiffres du résultat net courant Part du Groupe pour dépasser pour la première fois 1 milliard d’Euros sur l’ensemble de l’exercice 2008/09

Résultats Semestriels 2008/2009

 Téléchargez le communiqué de presse et ses annexes (pdf)

 

-> Chiffre d’affaires : 4 212 M€ (+13%)

-> Résultat opérationnel courant : 1 196 M€ (+24%)

-> Résultat net courant part du Groupe : 685 M€ (+15%)

-> Résultat net part du Groupe : 615 M€ (+5%)

 

Le Conseil d’Administration de Pernod Ricard, réuni le 12 février 2009 sous la présidence de Patrick Ricard, a arrêté les comptes du premier semestre et précisé les perspectives pour l’ensemble de l’exercice 2008/09.

Au cours du premier semestre de son exercice 2008/09 (1er juillet au 31 décembre 2008), Pernod Ricard a réalisé une excellente performance :
   - Croissance soutenue de l’activité historique du Groupe : chiffre d’affaires en croissance interne de +5%.
   - Très forte expansion de la marge opérationnelle (résultat opérationnel courant / chiffre d’affaires) qui atteint 28,4% (+240 pdb).
   - Vive progression du résultat net courant part du Groupe (+15%) reflétant les deux éléments précédents ainsi que le succès de l’intégration d’Absolut, qui contribue immédiatement et significativement à la croissance du Groupe.

 

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé (hors droits et taxes) de Pernod Ricard au 1er semestre 2008/09 s’élève à 4 212 M€ contre 3 713 M€ au 1er semestre 2007/08, soit une progression de +13%. Cette croissance résulte :
● d’une croissance interne soutenue de +5%, malgré un environnement plus difficile au deuxième trimestre.
● d’un effet devises de - 4% essentiellement lié à la baisse de la livre sterling, du won coréen, de la roupie indienne et du dollar australien.
● d’un fort effet périmètre de +12%, principalement lié à l’intégration de V&S à compter du 23 juillet.

Les 14 marques stratégiques (hors Absolut), progressent de 1% en volume et de +6% en valeur(1), reflétant l’impact très positif de la montée en gamme et des hausses de prix. Les marques stratégiques qui enregistrent les plus fortes croissances(1) en valeur sont : Martell (+21%), Jameson (+14%), The Glenlivet (+12%), Havana Club (+11%) et Mumm (+8%). Chivas Regal (+6%) et Ballantine’s (+5%) démontrent une bonne résistance alors que Malibu (+1%), Kahlùa (-7%) et Perrier Jouët (-8%) sont pénalisées par les conditions de marché et la baisse des stocks dans la distribution aux Etats-Unis.
Par ailleurs, de nombreuses autres marques de spiritueux confirment leur dynamisme, notamment Ararat et Olmeca en Europe de l’Est, Wyborowa en Pologne et Royal Stag, Imperial Blue et Blender’s Pride en Inde.
Le chiffre d’affaires additionnel, lié à l’apport du portefeuille Vin & Sprit, atteint 507 M€ sur cinq mois et sept jours. La marque Absolut poursuit son rapide développement avec un léger repli aux Etats-Unis, mais la confirmation d’une forte croissance sur les autres marchés : Espagne, Royaume-Uni, France, Allemagne, Pologne, Italie, Brésil, Mexique, …

Au 2ème trimestre 2008/09, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 2 456 M€ en augmentation de +14%, soit une croissance interne de +3%, un effet devises de -2% et un effet périmètre de +13%. Le maintien d’une croissance soutenue sur ce trimestre témoigne de la force et de la résistance du portefeuille et du réseau commercial de Pernod Ricard. L’effet devises, fortement négatif à -6% au premier trimestre s’est significativement réduit du fait de la revalorisation du dollar américain et du yuan chinois.



Forte amélioration de la marge contributive du portefeuille

La marge brute, atteint 2 503 M€, en progression de +18%, soit 5 points de croissance de plus que le chiffre d’affaires. Ceci résulte du triple effet d’une croissance interne soutenue à +6%, de l’intégration d’Absolut et de l’évolution favorable du cours des devises. La poursuite de la mise en œuvre de la stratégie de valeur sur l’ensemble du portefeuille ainsi que l’apport d’Absolut, marque à forte rentabilité, se traduisent par une très forte amélioration du taux de marge brute, qui passe de 57,3% à 59,4% du chiffre d’affaires, soit une hausse de 210 pdb.
Le dynamisme de l’activité, la forte progression des marges et les opportunités de gains de part de marché, nous ont conduits à poursuivre la hausse vigoureuse des investissements publi-promotionnels à 731 M€ (+17%). Ainsi le ratio investissements publi-promotionnels / chiffre d’affaires atteint 17,3% sur le premier semestre 2008/09, contre 16,8% sur la même période de l’exercice précédent.

Au total, la contribution après frais publi-promotionnels progresse de +18% à 1 772 M€, et représente 42,1% du chiffre d’affaires, en hausse de + 160 pdb, par rapport à l’exercice précédent.



Amélioration du ratio frais de structure / chiffre d’affaires

Les frais de structure enregistrent une progression de +7%, à 576 M€, ce qui ne représente qu’une croissance interne de +2%, et témoigne de la gestion maîtrisée de ces frais, dans un environnement incertain.
Cette maîtrise, combinée à la mise en œuvre accélérée des synergies liées à l’acquisition de Vin & Sprit, permet de réduire de nouveau le ratio frais de structure  / chiffre d’affaires qui s’établit à 13,7%, soit une réduction de 80 pdb, par rapport à l’exercice précédent.

 

Remarquable progression du résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant progresse de +24% à 1 196 M€ et le taux de marge opérationnelle s’élève à 28,4%, en amélioration de 240 pdb par rapport à l’exercice précédent.

Toutes les régions ont connu une croissance à deux chiffres de leur résultat opérationnel courant :

   - Croissance remarquable de + 23% en Asie/Reste du Monde (croissance interne de +18%) qui résulte notamment du dynamisme de Martell et de Ballantine’s en Chine et des marques locales en Inde.
   - Les effets devises et périmètre ont particulièrement renforcé la croissance de la région Amériques, qui atteint un niveau spectaculaire + 46%. Le chiffre d’affaires est en léger recul aux Etats-Unis (-2%(1)), sur un marché plus difficile et pénalisé par le destockage de la distribution, tandis que l’Amérique Latine réalise un excellent semestre et que le marché canadien est en progression.
   - En Europe, la croissance interne a été assurée par l’Europe de l’Est (Russie, Pologne, Roumanie…) et par de bonnes progressions en Allemagne et en Suède, avec des situations plus difficiles en Espagne, au Royaume-Uni et en Italie.
L’apport d’Absolut et des activités de Vin & Sprit dans les pays nordiques, ont permis la forte progression globale du résultat opérationnel courant.
   - En France, la croissance liée aux performances commerciales de Ballantine’s, Mumm et Clan Campbell, a été accélérée par la bonne maîtrise des frais de structure et l’évolution des devises, notamment la baisse de la livre sterling.
L’évolution des devises est défavorable au niveau du chiffre d’affaires, mais favorable au niveau du résultat, principalement du fait de la baisse des cours des devises de deux de nos principaux pays de production : livre sterling et dollar australien. Sur le premier semestre 2008/09, l’effet devises sur le résultat opérationnel courant s’établit à +29 M€.
 
L’intégration des activités de Vin & Sprit a généré sur cinq mois et sept jours  +164 M€ au niveau du résultat opérationnel courant du premier semestre 2008/09 contribuant ainsi fortement à la croissance du Groupe.

 

Résultat net courant

Le résultat financier courant est une charge de (339) M€ : (320) M€ correspondent aux frais financiers payés sur la dette (soit un taux d’intérêt moyen d’environ 5,2%), (8) M€ aux frais de structuration du financement et (11) M€ à d’autres charges financières.

L’impôt sur les éléments courants est une charge de (169) M€, soit un taux de 19,7% en ligne avec nos anticipations.
Enfin, la part des minoritaires et divers s’établit à (3) M€.
 
Au total, le résultat net courant part du Groupe atteint 685 M€, soit une progression de +15% par rapport au premier semestre 2007/2008.

 

Résultat net

Les autres produits et charges opérationnels s’établissent à (133) M€ et sont essentiellement liés à l’intégration de Vin & Sprit, dont (47) M€ dus aux sorties anticipées des contrats de distribution et (70) M€ relatifs aux coûts d’acquisition et d’intégration. Les éléments financiers non courants constituent une charge de (46) M€ et sont notamment liés à des effets de change défavorables et à l’impact de la volatilité sur la valeur temps des couvertures de taux d’intérêts.
Enfin, le résultat non courant génère un produit d’impôt de + 109 M€, lié à la déduction des charges non courantes et à l’impact favorable des évolutions des taux des devises (perte de changes déductibles).

En conséquence, le résultat net part du Groupe atteint  615 M€, en progression de +5% par rapport à l’exercice 2007/2008.

 

Endettement et coût de la dette

La dette nette au 31 décembre 2008 s’établit à 12 956 M€. Sur le semestre, l’évolution de la dette a été, comme attendu, impactée par :
 ● l’acquisition de Vin & Sprit et la sortie des contrats de distribution Maxxium et Future Brands.
 ● l’effet de la hausse du dollar (€/$= 1,39 au 31 décembre 2008 contre 1,58 au 30 juin 2008).
 ● la forte génération de free cash flow de la période (658 M€ de free cash flow courant), renforcée par la mise en place d’un affacturage.
● le paiement des dividendes relatifs à l’exercice 2007/08.


Pour l’ensemble de l’exercice 2008/09, l’objectif est d’atteindre un free cash flow courant proche de 1 milliard d’euros et pour chacun des exercices 2009/10 et 2010/11, l’objectif est de générer un  montant de free cash flow supérieur à 1 milliard d’euros.
Cette forte génération de cash et le programme de cession d’actifs pour 1 milliard d’euros, permettront de poursuivre l’amélioration rapide des ratios d’endettement, déjà engagée sur le premier semestre 2008/09. L’objectif d’un ratio dette nette / EBITDA proche de 4 au 30 juin 2011 est donc confirmé.

Sur la base des taux d’intérêt et des couvertures actuelles, le coût moyen de la dette devrait être inférieur à 5% sur l’ensemble de l’exercice 2008/09 et proche de 4% sur l’exercice 2009/10.

 

Conclusion et perspectives

Le premier semestre, caractérisé par une croissance soutenue de l’activité, une forte amélioration de la marge opérationnelle et l’intégration rapide et réussie de Vin & Sprit a été remarquable.

Sur le second semestre, bien que la visibilité soit limitée, nous anticipons que le secteur des Vins & Spiritueux continuera à démontrer une excellente résistance. Nos positions de leader, grâce à la puissance combinée de notre réseau de distribution et de notre portefeuille de marques, devraient de plus nous permettre d’accroître nos parts de marché dans de nombreux pays, comme cela a déjà été le cas au premier semestre. La croissance du troisième trimestre (le plus faible de l’année) sera néanmoins affectée par des effets techniques défavorables, ce qui pourrait se traduire par une croissance interne négative du chiffre d’affaires.
Pour l’ensemble de l’exercice 2008/09, nous visons :

   - Une croissance interne soutenue de notre résultat opérationnel courant (devant le manque de visibilité, nous élargissons notre objectif à une fourchette située entre +5% et +8%).
   - Un coût moyen de la dette inférieur à 5%.
   - Une intégration réussie d’Absolut et une mise en œuvre accélérée des synergies liées à l’intégration de Vin & Sprit.

Pour Pierre Pringuet, Directeur Général du Groupe : « Ces éléments nous permettent de confirmer l’objectif(4) d’une croissance à deux chiffres de notre résultat net courant part du Groupe, pour dépasser pour la première fois un milliard d’euros, sur l’ensemble de l’exercice 2008/09.»


(1) Croissance interne
(2)  PNB/ habitant inférieur à 10 000 USD
(3)  Sur le périmètre historique Pernod Ricard
(4)  Aux taux de change et d’intérêt actuels

Retour à toutes les news