AccueilInvestisseurs|Actualité financière|Résultats Semestriels 2010/2011

Investisseurs

Pernod Ricard s’engage à fournir, simultanément et régulièrement, aux actionnaires et investisseurs du Groupe, présents ou futurs, toutes les informations précises et pertinentes leur permettant de mieux appréhender les performances du Groupe.

Résultats Semestriels 2010/2011

17/02/2011

Rebond confirmé de l’activité

Communiqué de presse

 

Forte progression du chiffre d’affaires et des résultats
Poursuite du désendettement rapide
Amélioration de l’objectif annuel 2010/2011
Croissance interne du résultat opérationnel courant proche de +7%

Chiffre d’affaires : 4 282 M€ (+13%, croissance interne +7%)

  • Top 14 : volumes +8%, chiffre d’affaires +13%*
  • Marchés émergents** : chiffre d’affaires +16%*

Dépenses publi-promotionnelles : 765 M€ (+11%*) ; passant de 17% à 17,9% du chiffre d’affaires

Forte progression des résultats :o Résultat opérationnel courant : 1 210 M€ (+14%, croissance interne +8%)

  • Résultat opérationnel courant : 1 210 M€ (+14%, croissance interne +8%)
  • Résultat net courant part du Groupe : 726 M€ (+12%)
  • Résultat net part du Groupe : 666 M€ (+10%)


* Croissance interne
** PNB annuel par habitant < 10 000 USD
*** Méthode du crédit syndiqué

 

Le Conseil d’Administration de Pernod Ricard, réuni le 16 février 2011 sous la présidence de Patrick Ricard, a arrêté les comptes du premier semestre et précisé les perspectives pour l’ensemble de l’exercice 2010/2011.

Au cours du premier semestre de son exercice 2010/2011 (du 1er juillet au 31 décembre 2010), caractérisé par un environnement économique mondial en amélioration, Pernod Ricard a réalisé une très bonne performance avec :
  • une forte progression du chiffre d’affaires (+13%), en croissance interne de +7%, accélérée par un effet devises très favorable,
  • une progression de 110 pb du taux de marge brute à 60,8% reflétant la mise en œuvre de la politique de premiumisation et une bonne maîtrise des coûtants,
  • un investissement publi-promotionnel renforcé et une politique soutenue d’innovation,
  • une marge opérationnelle (résultat opérationnel courant / chiffre d’affaires) qui s’établit à 28,3%, en progression de +30 pb,
  • un résultat net courant part du Groupe en croissance de +12%, reflétant les éléments précédents ainsi qu’une légère amélioration des frais financiers,
  • la poursuite de la réduction rapide de la dette nette qui atteint 9 720 M€ au 31 décembre 2010.

 

Chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires du premier semestre et du deuxième trimestre 2010/2011 :

Le chiffre d’affaires consolidé (hors droits et taxes) de Pernod Ricard au premier semestre2010/2011 s’élève à 4 282 M€ contre 3 789 M€ au premier semestre 2009/2010, soit une progression de +13% qui résulte :
  • d’une croissance interne de +7% avec une diversification des sources de développement, tant au niveau des marques (Martell, Jameson, The Glenlivet, Chivas Regal, Perrier-Jouët, …) qu’au niveau des marchés. L’activité est très dynamique sur les marchés émergents (Chine, Inde, Vietnam, Europe de l’Est,…) et bénéficie d’une reprise progressive en Amérique du Nord et d’une amélioration en Europe de l’Ouest,
  • d’un effet devises très favorable de +9% principalement lié à la hausse du dollar américain,
  • d’un effet périmètre de -3%, principalement lié aux cessions de certaines activités scandinaves et espagnoles.

Au deuxième trimestre 2010/2011, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 2 403 M€, en hausse de +12%, soit une croissance interne de +6%, un effet devises de +10% et un effet périmètre de -3%.

La poursuite d’une croissance interne soutenue sur le deuxième trimestre témoigne du dynamisme de nos activités dans un contexte de reprise économique mondiale.

 

Marques :

Les 14 marques stratégiques de Spiritueux et Champagne(Top 14) progressent de +8% en volume et de +13% en valeur*, reflétant un effet mix/prix très favorable. Ces 14 marques stratégiques représentent 59% du chiffre d’affaires du Groupe sur le premier semestre 2010/2011 contre 55% sur le premier semestre de l’exercice précédent :
  • 8 des 14 marques affichent une croissance interne du chiffre d’affaires à deux chiffres : Martell (+32%*), Royal Salute (+31%*), Perrier-Jouët (+21%*), Jameson (+18%*), Ballantine’s (+13%*), The Glenlivet (+12%*), Chivas Regal (+11%*) et Havana Club (+10%*),
  • ABSOLUT (+7%*) confirme le rebond entamé au second semestre 2009/2010 aux États-Unis et poursuit sa forte croissance sur de nombreux autres marchés notamment en Allemagne, en Pologne, au Brésil, au Canada, en France, au Royaume-Uni et en Europe de l’Est,
  • Chivas Regal (+11%*) enregistre une progression à deux chiffres en Asie, en Amérique, en Afrique, en France et en Océanie. La marque est stable en Europe avec une très forte croissance en Russie et sur les marchés Duty Free mais un recul marqué en Espagne et une baisse sensible en Grèce.
Les 4 marques de Vins Premium Prioritaires (5% du chiffre d’affaires du Groupe) affichent une croissance des volumes et du chiffre d’affaires de +3%*. Ceci représente un retour à la croissance des volumes pour la première fois depuis le premier semestre 2007/2008.

Les 18 marques-clé locales de spiritueux (17% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistrent une performance globale solide mais contrastée, avec une croissance de +5% en volume et de +2%* en valeur.
La poursuite de la très forte croissance des whiskies indiens (Royal Stag et Blender’s Pride) ainsi que le retour à la croissance d’Imperial en Corée du Sud, de Ramazzotti en Allemagne et d’Olmeca en Russie compensent les difficultés de Seagram’s Gin aux États-Unis, de Wyborowa en Pologne, de 100 Pipers en Thaïlande et de Something Special au Venezuela.

 

Régions :

Toutes les régions contribuent à l’accélération de la croissance du chiffre d’affaires :
  • L’Asie/Reste du Monde, en croissance remarquable de +29% (croissance interne de +17%) reste le moteur le plus dynamique du Groupe, avec un développement très fort en Asie, notamment en Chine, en Inde, au Vietnam, à Taïwan et sur les marchés Duty Free. La croissance en Asie a été accélérée par certains effets techniques (Nouvel An Chinois célébré plus tôt en 2011, …)
  • L’Amérique est en progression de +15%, soit une croissance interne de +4% avec un retour à la croissance aux États-Unis sur un marché en reprise progressive et sur lequel la performance de Pernod Ricard s’améliore. L’activité est par ailleurs en bonne progression en Amérique Centrale et du Sud, en dépit d’un fort recul au Venezuela, et en légère hausse au Mexique et au Canada.
  • En Europe, l’activité est en fort rebond au premier semestre 2010/2011 avec une croissance interne de +2% (contre -5% en 2009/2010). Ceci résulte d’une reprise vigoureuse en Europe de l’Est et en Europe Centrale ainsi que d’une légère progression en Europe Occidentale.
  • France : Le chiffre d’affaires progresse de +5%*, grâce aux performances commerciales des marques du Top 14 et en particulier de Ricard, ABSOLUT, Chivas Regal, Mumm, Ballantine’s et Havana Club.

 

 

Contribution des marques

La marge brute atteint 2 604 M€, en forte hausse de +15%, soit une croissance interne de +8%, un effet périmètre de -2% et un effet devises de +8%. L’amélioration sensible du taux de marge brute qui passe de 59,7% à 60,8%, soit une hausse de 110 pb, résulte d’un effet mix/prix favorable, d’une bonne maîtrise des coûtants et de l’évolution favorable du cours des devises.

Les investissements publi-promotionnels progressent fortement à (765) M€ et témoignent de la volonté du Groupe de développer ses marques stratégiques sur le long terme. Ils représentent 23% du chiffre d’affaires sur les 14 marques stratégiques et sont, au global, ciblés sur les marques premium (87% de la croissance) et sur les marchés émergents (51% de la croissance).
Au total, le ratio investissements publi-promotionnels / chiffre d’affaires atteint 17,9% sur le premier semestre 2010/2011, contre 17,0% investis sur la même période de l’exercice précédent. Le Groupe entend poursuivre sa stratégie d’investissements soutenus.

La contribution après frais publi-promotionnels augmente de +13% à 1 839 M€, soit une croissance interne de +7%. Elle représente 42,9% du chiffre d’affaires, en hausse de +10 pb par rapport au premier semestre de l’exercice 2009/2010, sous le double effet de l’amélioration du mix et des hausses de prix qui compensent la forte augmentation des investissements publi-promotionnels.

 

Frais de structure

Les frais de structure enregistrent une hausse de +13%, à (629) M€, soit un ratio frais de structure / chiffre d’affaires de 14,7%, stable par rapport à celui du premier semestre de l’exercice 2009/2010. Cette évolution représente une croissance interne de +6% qui résulte :
  • du renforcement des moyens, notamment commerciaux, sur les marchés à fort potentiel de croissance (Asie, Amérique, Europe de l’Est et Afrique),
  • d’une légère baisse des frais de structure en Europe Occidentale.

 

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant progresse de +14% à 1 210 M€, soit une croissance interne de +8%, un effet devises de +9% et un effet périmètre de -3%. Le taux de marge opérationnelle s’élève à 28,3%, en hausse de 30 pb par rapport au premier semestre de l’exercice précédent.

Toutes les régions contribuent à la croissance interne du résultat opérationnel courant :
  • Asie/Reste du Monde : remarquable performance, avec une croissance interne de +23%, qui résulte notamment de la progression de Martell et des scotchs en Chine ainsi que des whiskies locaux en Inde.

  • Amérique : le résultat opérationnel courant de la région progresse de +12%, avec une croissance interne de +1% du fait d’investissements renforcés (publi-promotionnels et force de vente) sur les marchés prioritaires : États-Unis, Mexique et Brésil. La hausse du cours moyen du dollar américain sur la période génère un effet devises favorable de +13% sur le résultat opérationnel courant de la région.
  • Europe : le résultat opérationnel courant progresse de +4%* avec une activité de nouveau en croissance. Le résultat opérationnel courant de l’Europe recule de -3%, essentiellement du fait d’un effet périmètre de -6% (cession de certaines activités scandinaves et espagnoles).
  • France : le résultat opérationnel courant progresse de +2%, soit +3% en croissance interne.

 

 

 

Croissance interne premier semestre 2010/2011Chiffre d’affairesInvestissements publi-promotionnelsRésultat Opérationnel Courant
Asie / Reste du Monde17%21%23%
Amérique4%5%1%
Europe hors France2%4%4%
France  5%15%3%
Monde7% 11%8%

 

Sur le premier semestre 2010/2011, l’effet devises sur le résultat opérationnel courant s’établit à +98 M€.
Pour l’ensemble de l’exercice fiscal 2010/2011 et sur la base des taux de change au 8 février 2011, l’effet devises sur le résultat opérationnel courant est estimé à un niveau proche de +50 M€.

 

Résultat net courant

Le résultat financier courant représente une charge nette de (243) M€ en légère amélioration par rapport aux (246) M€ enregistrés au premier semestre  2009/2010:

    
  • frais financiers payés sur la dette pour (232) M€, en hausse de (13) M€. Les effets de la hausse du dollar américain pour (9) M€ et de l’impact net de l’émission obligataire de mars 2010 pour (15) M€ ont été partiellement compensés par les économies liées à la réduction de la dette pour +8 M€,
  • les autres produits et charges financiers courants s’élèvent à (11) M€, en baisse de +16 M€ principalement liée à l’impact favorable des fonds de retraite sur le premier semestre 2010/2011.
L’impôt sur les éléments courants représente une charge nette de (224) M€, soit un taux de 23,1% contre 19,3% au premier semestre de l’exercice précédent. Ceci résulte d’une croissance plus rapide des pays à plus fort taux d’imposition et de certains éléments techniques. Enfin, la part des minoritaires et divers s’établit à (18) M€.

Le résultat net courant part du Groupe atteint 726 M€, soit une hausse de +12% par rapport au premier semestre 2009/2010.

 

Résultat net

Les autres produits et charges opérationnels s’établissent à (29) M€ et sont principalement liés à des plus ou moins values nettes sur cessions et évaluations d’actifs pour (13) M€, des charges de restructuration pour (9) M€ et des autres produits et charges non récurrents pour (7) M€.
Les éléments financiers non courants constituent un produit net de +8 M€. L’impôt non courant s’établit à (39) M€.

Le résultat net part du Groupe atteint 666 M€, en progression de +10% par rapport au premier semestre de l’exercice 2009/2010.
 

 

Endettement et coût de la dette

La dette nette au 31 décembre 2010 s’établit à 9 720 M€. Sur le semestre, la dette nette a été réduite de (864) M€ avec principalement :
  • une forte génération de free cash flow de 639 M€,
  • le versement de dividendes de (355) M€
  • un écart de conversion favorable de 533 M€ lié à la baisse du dollar américain (taux EUR/USD à 1,34 au 31 décembre 2010 contre 1,23 au 30 juin 2010)   
Le coût moyen de l’endettement s’établit à 4,6% sur le premier semestre 2010/2011. Sur la base des taux d’intérêt actuels, l’objectif de maintenir le coût moyen de la dette à un niveau inférieur à 5% sur l’ensemble de l’exercice 2010/2011 est confirmé.

La réduction de la dette nette, combinée à la progression des résultats permet au Groupe d’atteindre un ratio Dette Nette*** / EBITDA*** de 4,5 au 31 décembre 2010 (soit une baisse de 0,4 vs 30 juin 2010), ce qui va entraîner une baisse de la marge sur le crédit syndiqué de 130 pb au premier semestre 2010/2011 à 100 pb sur le deuxième semestre 2010/2011.
 

 

Conclusion et perspectives

Confirmation du rebond du Groupe au premier semestre 2010/2011, avec :

  • Une accélération de la croissance de l’activité et des résultats
  • Des sources de croissance de plus en plus nombreuses
  • La poursuite de la progression des marques premium, soutenue par des investissements marketing en hausse et par une politique d’innovation volontariste
  • Un rapide désendettement
Pour Pierre Pringuet, Directeur Général de Pernod Ricard : «Cette belle performance nous permet de réviser à la hausse l’objectif de croissance interne de notre résultat opérationnel courant à un niveau proche de +7% pour l’ensemble de l’exercice 2010/2011. Nous poursuivrons notre politique d’investissements soutenus sur les marques et les marchés stratégiques.»

* Croissance interne
** PNB annuel par habitant < 10 000 USD
*** Méthode du crédit syndiqué
 

 

 

Prochains rendez-vous :
Conférence téléphonique régionale sur la région Asie - lundi 21 mars 2011 (une conférence téléphonique sur la région Europe est prévue le jeudi 16 juin et une conférence téléphonique sur la région Amérique est prévue le jeudi 15 décembre 2011)

Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2010/2011 – jeudi 5 mai 2011

Les procédures d’examen limité sur les comptes semestriels ont été effectuées. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission.

 

A propos de Pernod Ricard

Pernod Ricard est le co-leader mondial des Vins et Spiritueux, avec un chiffre d’affaires consolidé de 7 643 millions d’euros en 2010/11. Né en 1975 du rapprochement de Ricard et Pernod, le Groupe s’est développé tant par croissance interne que par acquisitions : Seagram (2001), Allied Domecq (2005) et Vin&Sprit (2008). Pernod Ricard possède l’un des portefeuilles de marques les plus prestigieux du secteur : la vodka Absolut, le pastis Ricard, les Scotch Whiskies Ballantine’s, Chivas Regal, Royal Salute et The Glenlivet, l’Irish Whiskey Jameson, le cognac Martell, le rhum Havana Club, le gin Beefeater, les liqueurs Kahlúa et Malibu, les champagnes Mumm et Perrier-Jouët ainsi que les vins Jacob’s Creek, Brancott Estate (ex-Montana), Campo Viejo et Graffigna. Le Groupe compte près de 18 000 collaborateurs et s’appuie sur une organisation décentralisée, composée de 6 « Sociétés de marques » et 70 « Sociétés de distribution » présentes sur chaque marché clé. Le Groupe est fortement impliqué dans une politique de développement durable et encourage à ce titre une consommation responsable de ses produits. La stratégie et les ambitions de Pernod Ricard sont fondées sur 3 valeurs clés qui guident son développement : esprit entrepreneur, confiance mutuelle et fort sens éthique. Pernod Ricard est coté sur NYSE Euronext (Mnémo : RI ; Code ISIN : FR0000120693) et fait partie de l’indice CAC 40.

 

Contacts chez Pernod Ricard


Jean TOUBOUL / Directeur, Communication Financière & Relations Investisseurs
T : +33 (0)1 41 00 41 71

Stéphanie SCHROEDER / Directrice Adjointe Communication Externe
T : +33 (0)1 41 00 42 74

Alison DONOHOE / Relations Investisseurs
T : +33 (0)1 41 00 42 14

Florence TARON / Responsable Relations Presse
T : +33 (0)1 41 00 40 88

Retour à toutes les news