AccueilInvestisseurs|Actualité financière|Résultats Annuels 2010/11

Investisseurs

Pernod Ricard s’engage à fournir, simultanément et régulièrement, aux actionnaires et investisseurs du Groupe, présents ou futurs, toutes les informations précises et pertinentes leur permettant de mieux appréhender les performances du Groupe.

Résultats Annuels 2010/11

01/09/2011

Très bonne performance, supérieure à l'objectif initial / Solde sur dividende, exercice 2010/2011

Communiqué de presse

 

Chiffre d’affaires : +7%(1)
Résultat opérationnel courant : +8%(1)
Résultat net part du Groupe : +10%
Forte réduction de la dette nette à 9 milliards d’euros

 

  • Chiffre d’affaires : 7 643 M€ (+8%, croissance interne +7%)Investissements publi-promotionnels : 1 441 M€ en hausse de +11%(1) soit 18,9% du CA vs 17,8% en 2009/10
  • Résultat opérationnel courant: 1 909 M€ (+6%, croissance interne +8%)
  • Résultat net courant part du Groupe : 1 092 M€ (+9%)
  • Résultat net part du Groupe : 1 045 M€ (+10%), pour la première fois au-dessus de la barre d’un milliard d’euros
  • Forte réduction de la dette de (1 546) M€ à 9 038 M€
  • Amélioration du ratio(2) Dette Nette / EBITDA : 4,4 au 30/06/11 vs 4,9 au 30/06/10

 

Le Conseil d’Administration de Pernod Ricard, réuni le 31 août 2011 sous la présidence de Patrick Ricard, a arrêté les comptes de l’exercice 2010/11, clos au 30 juin 2011.

En 2010/11, dans un contexte de reprise de la consommation sur ses marchés, Pernod Ricard a démontré l’efficacité de sa stratégie qui lui a notamment permis de dépasser ses objectifs financiers, avec :
  • un dynamisme de son activité et un record historique des volumes pour le Top 14 et pour 7 de ses marques
  • un soutien publi-promotionnel renforcé et de nombreuses initiatives en matière d’innovation
  • une accélération de la croissance interne de son résultat opérationnel courant à +8% (+4% en 2009/10 et objectif initial 2010/11 de +6%) avec une progression(1) dans chacune des régions du Groupe
  • la poursuite de son désendettement et de son refinancement

Chiffre d’affaires

  • Le chiffre d’affaires annuel s’élève à 7 643 M€ (hors droits et taxes), soit une progression soutenue de +8%, qui   résulte :
    • d’une croissance interne de +7%, avec une reprise sur les marchés matures à +1,5%(1) et le retour à une très forte croissance sur les marchés émergents à +17%(1),
    •  d’un effet devises favorable de 277 M€, soit +4% sur l’ensemble de l’exercice, mais qui s’est réduit sur le second semestre puisqu’il atteignait 325 M€ à l’issue du premier semestre,
    • et d’un effet périmètre de -2%, principalement lié à la cession de certaines activités scandinaves, espagnoles et néo-zélandaises.
  • Au 4ème trimestre 2010/11, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 1 741 M€, en léger recul de -1%, soit une croissance interne de +6%, un effet devises de -5% et un effet périmètre de -2%. Ce 4ème trimestre s’inscrit dans la tendance observée sur les neuf premiers mois de l’exercice avec une croissance soutenue du Top 14 (+8%(1)), un très fort développement sur les marchés émergents (+20%(1)) et une stabilité(1) de l’activité sur les marchés matures.

 



 

Régions :

  • Toutes les régions sont en croissance :
    • L’Asie/Reste du Monde, en croissance de +19% (croissance interne de +15%), reste le premier relais de croissance du Groupe, principalement grâce à l’Asie (Chine, Inde, Vietnam, Taïwan et marchés Duty Free notamment). La croissance est également très forte en Afrique/MO et en Turquie. L’activité progresse de +3%(1) sur l’exercice au Japon, avec un impact du tsunami moins important qu’anticipé (chiffre d’affaires à -7%(1) au 4ème trimestre).
    • L’Amérique est en progression de +8%, soit une croissance interne de +5%. Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires progresse de +2%(1), avec le retour à la croissance d’Absolut et la poursuite du succès de Jameson. Le chiffre d’affaires est également en progression sur tous les autres marchés de la région à l’exception du Venezuela. L’activité au Brésil progresse de +12%(1), tirée par le top 14 (+41%(1)), notamment grâce aux succès d’Absolut et des Scotchs whiskies.
    • En Europe hors France, la tendance est en nette amélioration, avec une activité stable(1) sur l’ensemble de l’exercice (contre -5% en 2009/10). Ceci résulte d’une reprise vigoureuse en Europe de l’Est et en Europe Centrale (+9%(1) ) ainsi que d’un léger recul en Europe Occidentale (-2%(1)) principalement lié à deux marchés : la Grèce (-33%(1)) et l’Espagne (-5%(1)). L’activité en Europe Occidentale est néanmoins en nette amélioration par rapport à l’exercice précédent (-5%(1)).
    • En France, le chiffre d’affaires progresse de +4%(1) grâce aux performances commerciales des marques du Top 14 et en particulier de Ricard, Ballantine’s, Mumm, Chivas, Havana Club, Perrier-Jouët, Jameson et Absolut.


 

 

Marques :

Les volumes du Top 14 (58% du chiffre d’affaires du Groupe), progressent de +6% et atteignent un record historique sur l’exercice, tout comme sept de ses marques : Absolut, Chivas, Jameson, Havana Club, Martell, Royal Salute et The Glenlivet.

En valeur(1), les marques du Top 14 progressent de +10% et cinq d’entre elles enregistrent une progression(1) à deux chiffres : Royal Salute (+27%), Martell (+22%), Jameson (+20%),Perrier Jouët (+17%) et The Glenlivet (+14%). Seule Kahlua est en léger recul à -1%(1) (mise en oeuvre en cours d’exercice de la nouvelle campagne publicitaire « Delicioso »).

Les marques de vins premium prioritaires progressent de +0,4%(1), les croissances soutenues de Campo Viejo et de Graffigna compensant les légers reculs de Jacob’s Creek et de Brancott Estate. La stratégie « valeur » mise en oeuvre sur ces marques permet de générer une contribution en hausse de +6%(1) sur l’exercice.

Les 18 marques-clé locales de spiritueux poursuivent leur croissance et progressent globalement de +3% en valeur(1), tirées par les marques locales de whisky en Inde à +30%(1). La performance globale est néanmoins pénalisée par les reculs de Seagram’s Gin aux Etats-Unis (-12%(1)) et de 100 Pipers en Thaïlande (-13%(1)).

Les marques premium(3) représentent 71% du chiffre d’affaires du Groupe sur l’exercice 2010/11, en hausse de deux points par rapport à l’exercice précédent.

 

Marge brute et investissements publi-promotionnels

La marge brute (après coûts logistiques) atteint 4 610 M€, en progression de +8%(1), avec un ratio marge brute / chiffre d’affaires qui s’améliore fortement à 60,3% en 2010/11 contre 59,6% sur l’exercice précédent (+75 pb). Ceci résulte d’un effet mix favorable lié à une hausse de la part du Top 14 et des qualités supérieures notamment sur Martell, Ballantine’s et Chivas, de hausses tarifaires (en moyenne +1,5% sur le Top 14) et d’une bonne maîtrise des coûtants (en moyenne +1,5%).
Les investissements publi-promotionnels sont en hausse de +11%(1) à (1 441) M€. Comme annoncé, Pernod Ricard a accru significativement le soutien de ses marques avec un ratio investissements publi-promotionnels / chiffre d’affaires de 18,9%. 76% des investissements sont concentrés sur le Top 14, qui bénéficie d’un ratio investissements publi-promotionnels / chiffre d’affaires de 24,7% en 2010/11 contre 24,3% sur l’exercice précédent. Les investissements sont orientés en priorité sur les marchés émergents qui représentent 54% de leur croissance globale.

 

Frais de structure

Les frais de structure sont en hausse de +5%(1) à (1 260) M€, soit une progression inférieure à celle du chiffre d’affaires. Ceci résulte d’une allocation des moyens en fonction du potentiel de croissance des marchés. Le réseau commercial a ainsi été fortement renforcé sur les marchés émergents : Chine (+24%(1)), Inde (+29%(1)), Russie (+23%(1)), Brésil (+17%(1)).
Deux filiales ont été créées au Vietnam et en Afrique Sub-saharienne. Dans le même temps, les frais de structure ont légèrement baissé(1) en Europe Occidentale. Au total, le ratio frais de structure / chiffre d’affaires s’établit à 16,5% sur l’exercice 2010/11, en baisse de 15 pb à changes et périmètre constants et en hausse faciale de 10 pb du fait de l’impact des cessions.

 

Résultat opérationnel courant

 

Le résultat opérationnel courant progresse de +8%(1) à 1 909 M€, soit deux fois le taux de croissance de l’exercice 2009/10 (+4%(1) ) et une progression supérieure à l’objectif de +6%(1) annoncé en début d’exercice. Le taux de marge opérationnelle s’élève à 25,0%, en progression de 28 pb par rapport à l’exercice précédent (hors effets de change et périmètre), en dépit de la forte hausse du ratio investissements publi-promotionnels / chiffre d’affaires.

Sur l’ensemble de l’exercice 2010/11, l’effet devises sur le résultat opérationnel courant 2010/11 s’établit à 25 M€, avec un effet favorable de 98 M€ sur le 1er semestre et un effet défavorable de 73 M€ sur le 2nd semestre. L’effet périmètre de 49 M€ sur le résultat opérationnel courant 2010/11 est notamment lié aux cessions d’activités en Espagne, en Scandinavie et en Nouvelle-Zélande.
Toutes les régions contribuent à la croissance interne du résultat opérationnel courant, avec +20%(1) en Asie/Reste du Monde, +3%(1) en Amérique, +2%(1) en Europe hors France et +2%(1) en France.

Les pays émergents constituent un relais de croissance de plus en plus puissant pour le Groupe Pernod Ricard. Leur part dans le résultat opérationnel courant du Groupe atteint en effet 38% sur l’exercice 2010/11 contre 33% sur l’exercice 2009/10.

 

 

Résultat net courant

 

Le résultat financier courant est une charge de 469 M€, constituée de frais financiers payés sur la dette, stables à 446 M€, et d’autres produits et charges financiers courants pour 23 M€, en baisse par rapport à l’exercice précédent. Ces derniers bénéficient notamment de la réduction des charges financières nettes liées aux engagements de retraite.

Le coût moyen de la dette s’établit à 4,7% sur l’ensemble de l’exercice 2010/11 en hausse modérée par rapport aux 4,3% constatés sur l’exercice précédent. Sur la base des taux d’intérêts actuels, l’objectif pour l’exercice 2011/12 est de maintenir le coût moyen de la dette à un niveau proche de 5%.
L’impôt sur les éléments courants est une charge de 317 M€, soit un taux courant effectif d’impôt à 22%, en légère hausse par rapport à celui de 2009/10 (20,9%). Enfin, la part des minoritaires et divers s’établit à 31 M€.

Au total, le résultat net courant part du Groupe atteint 1 092 M€, en progression de 9% par rapport à l’exercice 2009/10 et le résultat net courant dilué par action augmente également de +9%, à 4,12 €/action.
 

 

 

Résultat net

 

Les autres produits et charges opérationnels non courants s’établissent à 56 M€ avec des plus- values nettes sur cessions de +19 M€ (certaines activités scandinaves et espagnoles, participation Suntory,…), des dépréciations d’actifs incorporels de 42 M€ (essentiellement relatives aux vodkas polonaises), des charges de restructuration pour 17 M€ et des autres produits et charges non récurrents pour un montant net global de 16 M€. Les éléments financiers non courants constituent un produit net de 11 M€. Enfin, l’impôt non courant est une charge nette limitée à 1 M€.
En conséquence, le résultat net part du Groupe atteint 1 045 M€, en progression de +10% par rapport à l’exercice 2009/10 et pour la première fois franchit la barre du milliard d’euros.
 
 

 

 

Endettement

La dette nette au 30 juin 2011 s’établit à 9 038 M€, soit une baisse faciale très significative de 1 546 M€ en raison d’une forte génération de cash et d’un écart de conversion très favorable (taux EUR/USD à 1,45 au 30 juin 2011 vs 1,23 au 30 juin 2010).

Le ratio(2) Dette nette / EBITDA (taux moyen EUR/USD à 1,36) est en forte baisse à 4,4 au 30 juin 2011 contre 4,9 au 30 juin 2010. Le Groupe confirme l’objectif d’un ratio(2) Dette Nette / EBITDA à un niveau proche de 4 au 30 juin 2012.

Pour rappel, le Groupe a poursuivi avec succès le refinancement de sa dette à des conditions attractives en 2010/11, avec deux financements bilatéraux de 150 millions d’EUR et 201 millions d’USD en décembre 2010 et deux émissions obligataires :
  • 1 milliard d’EUR en mars 2011
  • 1 milliard d’USD (émission inaugurale aux Etats-Unis) en avril 2011

En conséquence, au 30 juin 2011 :

  • la dette obligataire représente 48% de l’endettement brut, en avance sur le plan de marche pour atteindre l’objectif annoncé de 50%
  • le succès de l’émission inaugurale sur le marché US a permis d’élargir la base d’investisseurs et de sécuriser davantage les échéances de refinancement à venir
  • la maturité pondérée de la dette a été allongée à 3 ans et 7 mois et le profil des remboursements futurs est mieux lissé

 

Dividende : 1,44 € / action

 

Un dividende de 1,44 € / action au titre de l’exercice 2010/11 (en hausse de +7,5% par rapport à celui de l’exercice précédent) sera soumis au vote de l’Assemblée Générale du 15 novembre 2011. Ce dividende correspond à la politique habituelle de distribution en numéraire d’environ 1/3 du résultat net courant.
Compte tenu de l’acompte de 0,67 € / action versé le 6 juillet 2011, le solde à verser s’élève à 0,77 € / action. Ce solde sur dividende sera détaché le jeudi 17 novembre et mis en paiement le mardi 22 novembre 2011.

 

 

 

Conclusion et perspectives

 

Durant l’exercice 2010/11, Pernod Ricard a :
  • renforcé ses positions commerciales, notamment sur les marchés émergents, de nouveau en très forte croissance
  • poursuivi sa stratégie d’innovation et de premiumisation grâce à des investissements soutenus et ciblés
  • accru son taux de marge brute
  • accéléré la croissance interne de son résultat opérationnel courant à +8% (+4% en 2009/10, objectif initial 2010/11 de +6%)
  • poursuivi son désendettement et augmenté la part obligataire de ses financements (EUR & USD)
Pour Pierre Pringuet, Directeur Général du Groupe : « Notre remarquable performance sur l’exercice 2010/11 a démontré la pertinence de notre stratégie et de notre modèle décentralisé. Pour l’exercice 2011/12, le démarrage de l’exercice confirme la solidité de nos marchés, et nous poursuivrons notre croissance, en capitalisant sur la force de notre portefeuille de marques, sur la qualité de notre réseau de distribution et sur le puissant levier des marchés émergents ». Rappelant l’objectif d’un ratio(2) dette nette / EBITDA proche de 4 au 30 juin 2012, il ajoute : « Nous poursuivrons notre désendettement ».

Pernod Ricard, conformément à sa pratique, communiquera ses objectifs de résultats pour l’exercice en cours lors de la communication du chiffre d’affaires de son 1er trimestre le 20 octobre prochain.

 

 

(1) Croissance interne
(2) Dette Nette calculée en convertissant la part non libellée en EUR aux taux moyens de l’exercice
(3) Prix de vente consommateur > 17 USD pour le spiritueux et > 5 USD pour le vin

 

 

A propos de Pernod Ricard

Pernod Ricard est le co-leader mondial des Vins et Spiritueux, avec un chiffre d’affaires consolidé de 7 643 millions d’euros en 2010/11. Né en 1975 du rapprochement de Ricard et Pernod, le Groupe s’est développé tant par croissance interne que par acquisitions : Seagram (2001), Allied Domecq (2005) et Vin&Sprit (2008). Pernod Ricard possède l’un des portefeuilles de marques les plus prestigieux du secteur : la vodka Absolut, le pastis Ricard, les Scotch Whiskies Ballantine’s, Chivas Regal, Royal Salute et The Glenlivet, l’Irish Whiskey Jameson, le cognac Martell, le rhum Havana Club, le gin Beefeater, les liqueurs Kahlúa et Malibu, les champagnes Mumm et Perrier-Jouët ainsi que les vins Jacob’s Creek, Brancott Estate (ex-Montana), Campo Viejo et Graffigna. Le Groupe compte près de 18 000 collaborateurs et s’appuie sur une organisation décentralisée, composée de 6 « Sociétés de marques » et 70 « Sociétés de distribution » présentes sur chaque marché clé. Le Groupe est fortement impliqué dans une politique de développement durable et encourage à ce titre une consommation responsable de ses produits. La stratégie et les ambitions de Pernod Ricard sont fondées sur 3 valeurs clés qui guident son développement : esprit entrepreneur, confiance mutuelle et fort sens éthique. Pernod Ricard est coté sur NYSE Euronext (Mnémo : RI ; Code ISIN : FR0000120693) et fait partie de l’indice CAC 40.

 

Contacts chez Pernod Ricard


Jean TOUBOUL / Directeur, Communication Financière & Relations Investisseurs
T : +33 (0)1 41 00 41 71

Stéphanie SCHROEDER / Directrice Adjointe Communication Externe
T : +33 (0)1 41 00 42 74

Alison DONOHOE / Relations Investisseurs
T : +33 (0)1 41 00 42 14

Florence TARON / Responsable Relations Presse
T : +33 (0)1 41 00 40 88

Retour à toutes les news