AccueilPresse|Actualités et Communiqués|Communiqués de presse|Résultats semestriels 2014/15

Presse

Pernod Ricard met à disposition des journalistes, et de tous, les informations nécessaires à la bonne compréhension du Groupe et de sa stratégie, ainsi que les outils permettant de suivre son actualité et celle de ses marques stratégiques.

Résultats semestriels 2014/15

12/02/2015

Communiqué de presse

Télécharger le Communiqué de Presse

 

AMELIORATION GRADUELLE DES VENTES VS. 2013/14

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT STABLE AU PREMIER SEMESTRE

OBJECTIF POUR L’EXERCICE 2014/15 CONFIRME

CROISSANCE INTERNE DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT COMPRISE ENTRE +1% ET +3%

 

 

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2014/15 s’élève à 4 621 M€. Pernod Ricard affiche

une croissance interne du chiffre d’affaires de +1% (+2% retraitée de l’effet négatif du décalage du nouvel an chinois1). La croissance faciale du chiffre d’affaires est de +1% avec un faible effet devise sur le S1 (nette progression de ce dernier attendue au S2).

Cette amélioration graduelle provient d’ :

une amélioration de tendance en Asie-Reste du Monde (stable / +3% retraité du décalage du nouvel an chinois vs. -4% au S1 2013/14), avec toujours une forte performance en Inde, Afrique-Moyen Orient et Travel Retail, ainsi qu’une amélioration graduelle des tendances sous-jacentes en Chine par rapport au FY 2013/14 (à confirmer néanmoins avec les tendances de consommation du nouvel an chinois)

une croissance aux Amériques : +2% (vs. +3% au S1 2013/14) avec une bonne performance au Brésil et dans le Travel Retail mais avec un environnement difficile aux Etats-Unis

un chiffre d’affaires stable en Europe (vs. +4% au S1 2013/14), résultant d’un ralentissement en Europe de l’Est (en partie dû à un effet technique en Pologne), en Allemagne et dans le Travel Retail et d’une amélioration de tendance en Espagne et au Royaume-Uni.

Concernant les catégories, la croissance a été tirée par les whiskies (poursuite d’une bonne performance de Jameson, The Glenlivet, Ballantine’s et des whiskies indiens) et également par les champagnes Mumm et Perrier-Jouët qui ont tous deux affiché une croissance élevée à un chiffre. Martell enregistre une amélioration de tendance avec des volumes en hausse mais un chiffre d’affaires toujours en recul en raison d’un effet mix défavorable. Absolut est impactée par un marché américain difficile mais la marque est en progression dans le reste du monde. 

Le Top 14 renoue avec la croissance des volumes à +2% tirée par les whiskies et les champagnes. En revanche, le chiffre d’affaires est stable (+2% retraité du décalage du nouvel an chinois) en raison d’une relative stabilité des prix, liée à un environnement commercial plus difficile et compétitif, ainsi qu’à un effet mix défavorable largement induit par Martell  (augmentation du poids de Noblige vs. Cordon Bleu/XO en Chine).

Les Vins Premium Prioritaires sont en recul (-2%) en raison de Jacob’s Creek, et ce, malgré la poursuite de la croissance de Campo Viejo (fort dynamisme au Royaume-Uni).

Les 18 marques-clés locales (+3%) enregistrent une forte progression de leurs volumes +11% liée aux whiskies indiens, Passport et 100 Pipers, mais avec un effet mix négatif. 

Le chiffre d’affaires du T2 est en recul de -1% en raison de l’effet négatif du décalage du nouvel an chinois. La croissance faciale du chiffre d’affaires au T2 est de +1% du fait de l’appréciation de l’USD partiellement compensée par l’affaiblissement du Rouble.

Résultat

Le Résultat opérationnel courant au S1 est stable à 1 358 M€ (+2% retraité du décalage du nouvel an chinois). Le faible recul du taux de marge opérationnelle au S1 (-22bps) est induit par :

un taux de marge brute en repli (-106bps) en raison de la stabilité des prix et d’un effet mix négatif lié à la fois au mix géographique (croissance de l’Inde vs. déclin de la Chine) et au mix qualité (Martell), amplifié par des raisons techniques (décalage du nouvel an chinois et base de comparaison élevée sur Cordon Bleu au S1 2013/14)

• une légère baisse du ratio investissements PP/CA à 17,7% avec cependant des moyens accrus dédiés aux projets d’innovation prioritaires (Elyx, Téquila Avión)

• l’effet positif de la baisse des frais de structure de -3% (résultant d’Allegro). Sur l’ensemble de l’exercice 2014/15, les frais de structure devraient être en léger recul. 

L’effet change sur le Résultat Opérationnel Courant est de +2 M€ (0%) sur le premier semestre 2014/15 mais devrait s’élever à +140M€2 sur l’ensemble de l’exercice 2014/15.

Le coût de la dette est stable à 4,6% au S1 2014/15 et le taux sur l’exercice complet 2014/15 est toujours attendu proche de 4,5%.

Le taux d’impôt sur les éléments courants diminue légèrement au S1 2014/15 à 25,3%. Sur l’ensemble de l’exercice 2014/15, le taux effectif d’impôt est toujours attendu proche de 26%.

 

La croissance faciale du Résultat net courant part du Groupe est de +1%.

Le Résultat net part du Groupe est en recul facial de -5% en raison de l’évolution des éléments non courants.

Free Cash Flow et dette

Le Free Cash Flow courant s’améliore (492M€, soit +38% de croissance faciale) grâce à un strict contrôle du besoin en fonds de roulement.

Les éléments non courants du Free Cash-Flow s’élèvent à -90M€ au S1 et proviennent principalement des décaissements liés à Allegro.

Augmentation de +681M€ de la dette nette à 9 034M€ induite essentiellement par un effet mécanique de conversion (+517M€ générés par l’évolution de la parité €/$ entre le 30 juin 2014 @1,37 et le 31 décembre 2014 @ 1,21.)

A l’occasion de cette annonce, Alexandre Ricard, Directeur Général et Président du Conseil d’Administration, déclare : «Nos résultats semestriels sont solides, en ligne avec les perspectives annoncées en octobre dernier. Nos ventes s’améliorent progressivement, malgré un environnement restant difficile. Forts de ce premier semestre encourageant, nous confirmons notre objectif d’une croissance interne du résultat opérationnel courant comprise entre +1% et +3%. J’ai confiance dans la force de notre portefeuille de marques premium et de notre réseau mondial, au service des trois axes stratégiques de notre développement : premiumisation, expansion et innovation. »

 

Tags liés à l’article : 1 organisation unique

Retour à toutes les news