AccueilLa RSE|Affaires Publiques et Lobbying|Les positions principales de Pernod Ricard

La RSE

La Responsabilité Sociétale de l’Entreprise est un enjeu majeur de la logique d’amélioration continue de Pernod Ricard. Concilier efficacité économique, respect des parties prenantes, préservation de l’environnement, protection des consommateurs et partage des cultures, est un challenge que le Groupe relève.

Les positions principales de Pernod Ricard

Les principaux défis de Pernod Ricard portent sur :

  1. Le commerce
  2. L’ Alcool et la Santé
  3. La Fiscalité
  4. La Communication

Positions principales

De manière générale, Pernod Ricard n’a pas de position particulière autres que celles prises officiellement et communiquées par les associations professionnelles auxquelles Pernod Ricard adhère.

Les opinions Du groupe

Commerce

Pernod Ricard soutient un accès libre et loyal à tous les marchés et encourage la mise en œuvre de politiques raisonnables.

Pernod Ricard estime :

  • Que les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sont des références importantes pour commercer librement et sans discrimination ;
  • Que le secteur des vins et des spiritueux doit être réglementé convenablement avec des catégories de produits bien définies, respectueuses des spécificités liées à l’origine des produits ;
  • Que le secteur des vins et spiritueux apporte une contribution substantielle à l’économie mondiale, en termes d’emplois directs et indirects, de droits et taxes versés ainsi que de débouchés pour les fournisseurs de matières premières notamment.

Alcool et Santé

Pernod Ricard respecte le droit des adultes de choisir de consommer ou non des boissons alcoolisées.

Le Groupe soutient la stratégie mondiale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) visant à réduire la consommation à risque de l’alcool. Pernod Ricard s'engage à travailler avec les parties prenantes locales, nationales et internationales dans le but de combattre la consommation abusive d’alcool.

Pernod Ricard estime :

  • Que les gouvernements, producteurs et autres parties prenantes doivent travailler ensemble pour réduire la consommation à risque d’alcool, en particulier l’alcool illégal et/ou de contrefaçon. Ce dernier représente une partie significative des boissons alcoolisées consommées dans le monde, en particulier dans les pays à revenu faible et moyen ;
  • Que le secteur des vins & spiritueux a un rôle à jouer dans la réduction des dommages liés à la consommation à risque d’alcool ; Pernod Ricard veut être un acteur-clé de cette démarche ;
  • Que les modèles de consommation d’alcool sont largement influencés par des facteurs culturels et religieux ;
  • Que l’efficacité des initiatives à mettre en œuvre pour réduire la consommation à risque d’alcool doit être évaluée scientifiquement ;
  • Qu’il faut cibler les consommateurs ou les comportements à risque en prenant en compte les différences culturelles.

Fiscalité

La plupart des gouvernements utilisent les droits de douane, les droits d’accise et la TVA pour générer des recettes. Il est parfois aussi revendiqué que la fiscalité et/ou les politiques de prix sur les produits alcooliques puissent être utilisées comme un outil de santé publique pour influencer la consommation et réduire les dommages liés à la consommation excessive d’alcool. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de lien avéré entre une fiscalité élevée, un prix élevé pour le consommateur et la consommation en général, et encore moins sur la consommation à risque ou abusive en particulier.

Pernod Ricard estime :

  • Que quand les gouvernements prélèvent des droits et taxes, ceux-ci doivent rester à des niveaux raisonnables et s’appliquer équitablement entre la bière, le vin et les spiritueux ;
  • Que la fiscalité sur l’alcool ne doit pas discriminer les produits importés -notamment les spiritueux- ni être fondée sur la nature du produit. Les dispositions en matière de fiscalité ne doivent pas aller à l’encontre des règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ;
  • Que dans le cas d’une substituabilité avérée entre les catégories, Pernod Ricard soutient une politique de non-discrimination ;
  • Qu’un niveau élevé de taxes sur un produit alcoolisé conduit au développement du commerce illicite d’alcool avec des risques sanitaires importants.

Communication

Le Groupe revendique une liberté de communiquer et de faire de la publicité en respectant les engagements éthiques professionnels ainsi que les réglementations applicables.

Pernod Ricard estime :

  • Qu'un marketing efficace ne peut se concevoir sans dûment respecter les consommateurs et la société en général ;
  • Qu’il est important de soutenir des standards élevés d’autorégulation de ses activités marketing dans le monde entier ;
  • Que ses normes d’autorégulation ont une portée mondiale et s’appliquent à toutes les marques du Groupe dans tous les pays, y compris ceux où les réglementations sont limitées ou inexistantes;
  • Que ses prestataires doivent s’engager à respecter ses standards;
  • Qu’il est nécessaire de prendre en compte les plaintes de ses consommateurs ou toute autre partie prenante lorsque les actions marketing du Groupe ne seraient pas en conformité avec ses engagements.